PMU – Arrivée du quinté du samedi 4 septembre à Vincennes : «Mes jambes ont commencé à trembler puis j’ai pleuré», Séverine Raimond émue après le succès de Galius

Arrivée du quintette : 4 – 10 – 12 – 11 – 9

«Quand je suis entré dans la ligne droite, mes jambes ont commencé à trembler et j’ai pleuré. Maintenant, l’excitation s’est calmée, mais je pense qu’elle peut revenir rapidement si je ressens toujours autant de félicitations. Entre le retour de son pensionnaire, Galius (n°4), vainqueur du Critérium des 5 Ans (Gr. I), et le déplacement qu’il a fallu au box de ce dernier jusqu’à l’hippodrome de Vincennes, Séverine Raimond a été plus gentille que d’habitude. Et pour cause, la femme de 45 ans est entrée dans l’histoire du jogging, mais surtout, elle voit un travail à long terme.

« J’ai peu de moyens par rapport aux grandes écuries, je suis confiant entre joie et surprise d’avoir remporté une si belle victoire, son premier groupe I. Cependant, j’ai investi dans le rachat de la mère de Galius dès la fin de sa carrière avant de le mettre. au premier plan. avec Je t’aime (NDLR : coût estimé entre 14 et 18 000 euros). « 

#Trot Belle victoire pour Séverine Raimond, éleveuse, coach et propriétaire de ⭐️Galius⭐️ qui a remporté le Critérium dès 5 ans Gr.1. @vhpofficiel

? Gangster du Wallon « refait l’hippodrome » pour prendre la deuxième place ? Ganay de Banvile (J-M. Bazire) pic.twitter.com/CbqzR2lwnM

Pour apporter ce bonheur à ceux qui l’ont vu naître et l’accompagner dans cette consécration, Galius a été rapidement mis en charge par Yoann Lebourgeois. Sur cette piste peu fréquentée de 3 000 mètres de Vincennes, le vainqueur n’a jamais semblé avoir de difficulté, comme le confirme son chauffeur : « J’ai pu l’emmener dans un train régulier, pas aller vite non plus. Tout s’est bien passé et j’ai Je n’ai jamais ressenti d’attaque dangereuse. Quand je suis arrivé dans la ligne droite, je l’ai lancé et on ne s’est jamais inquiété. »

Les propos du cavalier normand confirment le déroulement de la phase finale au cours de laquelle Gangster du Wallon (n°10), vainqueur du Groupe I au trot monté, a terminé de manière agréable pour décrocher la deuxième place aux dépens de Ganay. (n°12), le premier à tenter de remettre en cause la supériorité du futur vainqueur au sommet de la montée. Malgré une belle course, le favori, Go On Boy (n°11), a échoué au pied du podium et a battu le brave Goût Baroque (n°9).

Confidentialite - Conditions generales - Contact - Publicites - Plan du site - Sitemap