PMU – Arrivée du quinté du mercredi 1er décembre à Deauville : Népalais trouve son jour

Arrivée du cinquième : 15 – 1 – 10 – 2 – 14

Le deuxième cinquième d’affilée a couru sur le circuit fibreux de Deauville (Calvados) avec seize concurrents âgés de 3 à 7 ans, après la défaite de Haut Konnor (n°16). Parcouru sur 1 900 m, ce gros handicap a fait la part belle aux jeunes chevaux, remportant le Népalais de 3 ans (n°15) qui a réalisé deux contre-performances à ce niveau.

Le pensionnaire Fabrice Chappet a galopé après les organisateurs, puis a terminé la meilleure partie de la ligne droite et a résisté à la bonne fin de la course Chasselay (n°1). Ce faisant, il établit un record en assurant qu’il est assez confiant : « C’est un étalon avec des ressources », a déclaré son partenaire Stéphane Pasquier au micro d’Equidia. Il méritait un tel prix. J’avais prévu d’être patient avant la course, mais la course a commencé très lentement. Il a très bien réagi quand je lui ai demandé de venir. »

Poids de tête de la compétition, Chasselay (n°1) a également franchi sa huitième place le 4 novembre dans ce lot. Ce hongre de sept ans a fait beaucoup à l’intérieur sans toutefois remettre en cause la supériorité du vainqueur. Cependant, il n’était pas en faute, remportant une deuxième place bien méritée.

Bosioh (n°10) n’a pas réussi à gagner du nez mais a confirmé sa bonne forme pour revenir dans les gros handicaps. Il est arrivé patiemment au bout de la course et mérite d’être suivi dans ce style de tournoi, notamment cet hiver à Cagnes-sur-Mer.

Prenant la quatrième place, Khhoshencko (n°2) a une nouvelle fois fait un excellent travail. Avec le numéro 6 sur la corde, il s’en sortait bien. Il a parfaitement accéléré et n’a finalement pas ralenti. Ce cheval, qui a participé au 20e gros handicap, prouve une nouvelle fois qu’il a un troisième cinquième dans les jambes.

Super Super Sonic (n°14) complète l’arrivée du quintette. La nouvelle signée Anastasia Wattel a terminé huitième ou neuvième et a donné un coup de pied en finale, ne perdant pas grand-chose par un meilleur placement.

Kévin Romain a pointé du doigt le quatuor en trouble à six chevaux.

Confidentialite - Conditions generales - Contact - Publicites - Plan du site - Sitemap