Hippisme : Cyril Linette, le patron du PMU, est débarqué

Publié le 20 octobre 2021 à 18:59 Mis à jour le 20 octobre 2021 à 19:17

Fin prématurée et brutale du mandat du directeur général du PMU, Cyril Linette. Puisqu’il tient les rênes des opérateurs de paris depuis avril 2018, l’ancien patron de L’Equipea sera démis de ses fonctions ce jeudi lors d’une assemblée extraordinaire en raison de désaccords avec France Gallop et LeTrot, les sociétés mères de la société. Les parties prenantes ne commentent pas, mais l’information, révélée par Mediapart, est confirmée par des sources à l’appui. « C’est un coup de marteau », commente un employé du PMU.

L’éviction de Cyril Linette a été décidée lors d’un conseil d’administration le 15 octobre. Elle est le résultat d’une lutte qui l’a opposé à sa tutelle de cavalerie, autour d’un projet de siège commun. Déjà évoquée il y a trois ans, dans le cadre d’un vaste plan de réforme de la filière hippique, l’idée d’une « maison commune » réunissant le PMU, France Gallop et LeTrot en tant que copropriétaires a été relancée fin 2020-début 2020 2021 avec le projet de délocalisation du PMU. Au printemps, le scénario a changé. Les maisons mères ont alors souhaité racheter le bâtiment, dont une partie serait laissée au PMU, pour une optimisation financière.

Bras de fer

Il y a eu un désaccord sur le choix du bâtiment et les termes du bail du PMU. France Gallop et LeTrot sont en effet entrés en « négociations exclusives » avec AG2R afin d’acquérir un bien immobilier situé à proximité du nouveau Palais de Justice de Paris. Lire aussi : Ligue des Champions – Bruges-PSG : 100 € offerts sur votre 1er pari avec PMU.fr. L’opération a coûté, disent-ils, 145 millions d’euros. « La transaction n’est pas encore conclue », précise simplement AG2R.

Cyril Linette, directeur général du PMU, est parti un peu plus de deux ans après sa prise de fonction.Joël Saget / AFP

Le choix de l’emplacement et, bien plus, le comportement et les détails du projet, jugés très coûteux et inflexibles, ont finalement provoqué une forte mésentente entre Cyril Linette et son double tutorat à cheval, sachant que le déménagement soulève aussi des inquiétudes syndicales.

Lire aussi

Intérêts de l’entreprise

En toile de fond, ce divorce relance la question de la liberté de gestion du PMU vis-à-vis des sociétés mères. Un sujet sensible qui a été soulevé par les dirigeants successifs au fil du temps. Voir l'article : Quinté PMU – Pronostic du PRIX NIGHT SESSION – CHARLEY MILLS 8 oct. 2021. La réforme de la direction du PMU, avec sa transformation en société par actions et la réorganisation de son conseil d’administration dans le but de s’ouvrir sur l’extérieur, n’a pas eu lieu. Bertrand Meheut, qui a rejoint le PMU en même temps que le président Cyril Linette, a indiqué lors de son départ en mai 2020 « l’alignement des intérêts, même si tout n’est pas encore parfait ».

Cyril Linette, dont le mandat se terminerait de toute façon dans six mois, a estimé avoir remis le PMU sur les rails en réduisant les coûts et en relançant l’offre. La crise sanitaire a bien sûr mis la pression sur la croissance, mais la tendance est redevenue grande depuis fin septembre.

Confidentialite - Conditions generales - Contact - Publicites - Plan du site - Sitemap