Salle comble pour le loto de Beaumont-Hague après un an et demi d’interruption par la pandémie

Plus de 400 personnes dans la salle polyvalente de Beaumont-Haag, l’organisateur de l’événement ne s’attendait pas à cela pour la reprise du loto. « Pour un premier loto, je suis assez surpris de voir autant de monde », s’étonne Jean-Paul José, secrétaire du club « Sans-Souci », club qui organise des voyages pour les retraités. La dernière loterie date de février 2020, alors que Jean-Paul s’est senti un peu impatient avec ceux qu’il appelle « les fans de loterie » : « On a reçu des mails nous demandant ‘quand revenez-vous’ et bientôt j’ai mis l’affiche en ligne, c’était fou ! « 

« Bonjour à la loterie, qu’est-ce que c’est », a demandé Annie, une habituée. Cette interruption due à la pandémie les a grandement privés, eux qui y passaient souvent leurs dimanches. C’est aussi le cas de Madeleine, qui a vraiment accepté : « Le loto est divin ! Je l’ai fait lundi au casino de Cherbourg et j’ai gagné, donc j’étais deux fois plus content !

Abandon de la limites de 150 euros pour les gains, un soulagement pour les associations 

Cette prospérité n’était pourtant pas acquise d’avance. Un règlement limitait les revenus à 150 euros par personne. La mesure a finalement été abandonnée début novembre. Lire aussi : Samedi 26 décembre 2020, tirage au sort de la loterie. Un soulagement pour les associations qui se financent en grande partie avec l’organisation de la loterie. « Gagner 150 euros, ça ne vaut plus le coût », explique Jean-Paul José, « si la loi avait été respectée, je pense qu’elle aurait fait mourir de nombreuses associations ». Une telle loterie pourrait rapporter plus de 2 000 euros au club de Beaumont-Haag « Sans-Souci », de quoi financer le voyage de ses membres.

Lire aussi
Confidentialite - Conditions generales - Contact - Publicites - Plan du site - Sitemap